THE MISSION

Publié le par Culte Team

The-Mission.jpg
Titre Original : Cheong Feng / Réal. : Johnnie TO / Prod. : 1999 / Hong Kong / 1h21 / Musique : Chi Wing CHUN

Riddick -> 6/6
Avant toute chose je tiens à remercier et féliciter la cinémathèque française pour son éclectisme et ses choix de rétrospective. Là où on aurait pu penser (et je l'ai penser) qu'une telle entreprise (la construction d'une nouvelle cinémathèque) allait être l'étendard d'une certaine idée du cinéma et pas la bonne (du style : auteur, social, comédie sociale etc... bref les genres dans lesquels le cinéma français s'embourbe depuis un certain nombre d'années sans oublié les produits formatés TV, ou singés sur le ciné ricain et les comédie bœuf) que nenni c'était sans compter sur le directeur de la cinémathèque : rétrospective Friedkin & Fleicher, double programme cinéma Bis ainsi que des nuits exceptionnelles "24h" de cinéma déviant.
Et ce mercredi 5 mars 2008 c'est l'ouverture de la rétrospective Johnnie TO avec The Mission présenté par le réalisateur puis en fin de projection un petit dialogue avec le public (ce qui m'a permis de me faire dédicacer mon édition HK de Heroic Trio / The Executioners et d'avoir une photo avec Johnnie To)
The mission donc, que j'ai découvert en VCD à l'époque de sa sortie puis quelque temps après dans les salles française. Inutile de dire que le film m'avait marqué mais redécouvrir The Mission après tant d'année (9 ans) me met face à l'évidence même : The Mission est un putain de bon film au charme indéniable. Quel réjouissance de constater que le plaisir qu'il procure est toujours le même à chaque vision. La musique qui est franchement ringarde et merdique colle tellement à l'image (ce qui est la raison d'être d'une musique de film) qu'elle en devient magnifique. C'est sûr, comme pour moi elle vous restera longtemps dans la tête et vous n'arrêterez pas de la chantonné après coup.
The Mission brasse tout les thème de Johnnie TO qui réussi avec un budget ridicule, une durée de tournage limité (10 jours), sans scénario à transcender son cinéma pour arriver au film parfait épuré de tout moment inutile. Johnnie To se dit grand enfant (1er thème) et on retrouve cet esprit d'enfant dans tout le film qui transpire la jovialité. Le groupe d'homme (2ème thème) joue plus au chat et à la sourie tel des enfants que des mecs avides de sang et de tueries. D'ailleurs on les voit souvent s'amuser entre eux. On retrouve aussi un personnage féminin (souvent sous traité chez le macho Johnnie TO) par qui tous les problèmes surviennent (3ème thème).
Mais la force de ce The Mission est forcément la mise en scène millimétré. Johnnie To est le seul réalisateur à réussir à insuffler du rythme dans la lenteur des plans : MA-GIS-TRAL. Toute les scènes marquantes et de gunfights sont des scènes "calmes" (dans son déroulement ainsi que dans le tempérament des personnages qui ne paniquent jamais) et pourtant l'ennui ne se fait jamais ressentir bien au contraire le rythme est là, il nous émerveille (la scène avec les snipers dans la ruelle, celle de l'escalator, et enfin celle dans l'immeuble désaffecté)
Bref The Mission est une perle à l'état brute, sans doute le meilleur film de ce gamin de Johnnie To simplement grâce à sa simplicité et à sa capacité à nous faire rentrer dans son jeu tel des enfants en cours de récréation.
Cette séance m'aura aussi permis d'approcher Frédéric Ambroisine, journaliste que les Aficionados de cinéma asiatique connaissent sûrement et d'aller boire un verre avec cet homme passionné qui n'a pas l'air d'appréhender le cinéma de façon intellectuel (vive l'extrême et le bis !) bref un mec bien qui en connaît un rayon et qui pourrait sûrement passer plusieurs soirées à vous tenir en haleine rien qu'avec des anecdotes sur le ciné asiat, vivement notre prochaine rencontre.
Support : Salle / La Cinémathèque Française / VOSTFR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
Superbe film à l'atmosphère toute particulière. Je ne peux m'empêcher de penser à Takeshi Kitano notamment avec l'action statique...
Répondre